le Chevalier Morose – Michel Butor et Mireille Calle-Gruber

140 x 210 mm, 158 pages
12 illustrations
Parution : 8 Novembre 2017

Il pleut sur Venise. Sandra aperçoit Giacomo qui traverse le Campo de Santa Maria Formosa. Il ne l’a pas vue. Elle le suit à son insu. La silhouette du jeune homme a des similitudes avec les jeunes chorèges de Carpaccio. La nuit descend sur une ville féérique. Jeux d’ombres, demi-teintes, mystère des lieux et des personnes. Tout devient personnage.

Récit-scénario, Le Chevalier morose fait appel aux puissances du cinéma qui est l’art de faire venir les fantômes. Fantômes d’une époque où la Cité la plus orientale d’Occident rêve l’harmonie impossible et se leurre de Beauté.

> Commander le livre

Calendrier des hommages à Michel Butor dans la région niçoise en 2018

Initiée en septembre 2017, l’année d’hommages à Michel Butor dans la région niçoise se poursuit en 2018.
Tandis que le Centre International d’art contemporain de Carros et la Bibliothèque municipale de Nice continuent la présentation de leurs expositions, d’autres manifestations – expositions, conférences, publications- se préparent selon le calendrier ci-dessous.

On retrouvera ces informations sur l’internet, notamment

On peut voir des collaborations entre Butor et les artistes

à la librairie Galerie Laure Matarasso, 46 Boulevard Risso, 06300 Nice

à la galerie Quadrige, 14, rue Pauliani, 06300, Nice

CALENDRIER DES HOMMAGES À MICHEL BUTOR
DANS LA RÉGION NIÇOISE EN 2018


mercredi 17 janvier Bibliothèque Louis Nucéra, Nice, 14 à 16 h. les mercredis de la DAAC, Autour de Michel Butor, public enseignant.


samedi 20 janvier à 11h30 et jusqu’à la fin mars, Galerie Itinéraire, 67 avenue Georges Clemenceau, 06220 Vallauris. En passant par Vallauris avec Michel Butor. Avec Max Charvolen, Jean-Jacques Laurent, Henri Maccheroni, Martin Miguel et Raphaël Monticelli


mercredi 24 janvier à partir de 16 h (lectures vers 19 h), Galerie Depardieu, 6 Rue Dr Jacques Guidoni, 06000, Nice, présentation des ouvrages de Michel Butor publiés aux Cahiers du Museur. Collaborations avec Joël Frémiot, J.J. Laurent, H. Maccheroni, M. Miguel, Fernanda Fedi, Gino Gini, Max Partezana, Patrick Soladie, Marc Benita, R. Monticelli, Alain Freixe, Yves Ughes.


jeudi 15 février et jusqu’au 3 mars, Librairie niçoise, 2, rue Défly, Nice, Michel Butor et Leonardo Rosa.


mardi 6 mars et jusqu’au 21 avril, (heure du vernissage à préciser) Villa Saint Hilaire, Boulevard Antoine Maure, Grasse, Exposition: Le paysage et le territoire chez Michel Butor. Une exploration des livres de Michel Butor présents dans le fonds de la Bibliothèque de Grasse.


samedi 10 mars de 9h30 à 12h30, Villa Saint-Hilaire, Grasse, Atelier d’écriture pour enfants autour de l’exposition sur Michel Butor. Public : 7-12 ans. Sur inscription au 04 97 05 58 53


jeudi 15 mars et jusqu’au 31 mars, Librairie niçoise, Michel Butor et Jean Jacques Laurent.


vendredi 16 mars, encart spécial dans le Patriote Côte d’Azur, dans le cadre du printemps des poètes : Michel Butor, un écrivain populaire? Interventions de Mireille Calle Gruber, Henri Desoubeaux, Jean-Baptiste Sarocchi, Gérald Thupinier, Christian Skimao, Martin Miguel, Michel Ménassé, Adèle Godefroy (sous réserve), Raphaël Monticelli et Martin Winckler.


mercredi 21 mars à 17 heures, Bibliothèque Louis Nucéra, Nice, Michel Butor, un écrivain populaire? Autour de l’encart du Patriote.


samedi 14 avril à 18h – Villa Saint-Hilaire, Grasse, conférence: Butor dans les Alpes, par Henri Desoubeaux, Public : ados-adultes.


jeudi 13 septembre 2018, et pendant le mois de septembre Galerie Quadrige, 14 rue Pauliani, Nice, Michel Butor, photos de Marc Monticelli.


Première semaine de novembre 2018 – BMVR, 2 Place Yves Klein, Nice, Présentation par Mireille Calle-Gruber du Chevalier Morose, récit-scénario écrit par Michel Butor et Mireille Calle-Gruber et du Premier Cahier Butor (éditions Hermann)

Lettres d’Amérique de Nathalie Sarraute

Débat du 23 Janvier 2018 à l’Ecole Nationale des Chartes autour de l’édition par Olivier Wagner (prom. 2010) et Carrie Landfried des Lettres d’Amérique, avec Mireille Calle-Gruber, écrivain, professeur de littérature et esthétique à La Sorbonne Nouvelle, dans le cadre du cycle « Les Mardis de l’École des chartes ».

Au début de l’année 1964, Nathalie Sarraute entreprend son premier voyage sur le continent américain. Invitée des universités les plus prestigieuses, elle traverse les États-Unis portée par l’enthousiasme que suscitent dans les campus américains les derniers développements de ce que l’on a appelé le nouveau roman. Séparée de son mari Raymond Sarraute, alors retenu par ses obligations au barreau de Paris, l’auteur lui fait le récit de sa découverte de la stupéfiante modernité comme des terribles contradictions d’un pays qu’ils ne connaissaient pas et dont ils se méfiaient aussi. Aux frontières de la correspondance intime et du récit de voyage, ces lettres disent aussi quelque chose de plus fondamental sur l’univers intérieur d’une des plus grandes romancières et théoriciennes de la littérature récente et il faut se demander si ce n’est pas dans la vivacité de ses observations que naissent ces tropismes qui l’obsédèrent tant. Récemment publiées aux Éditions Gallimard, ces lettres montrent enfin le rôle essentiel des archives d’écrivain dans l’approfondissement et le renouvellement de la lecture de leurs œuvres.

Portrait d’Olivier Wagner © cl. Charles-Éloi Vial

Olivier Wagner
Conservateur au service moderne et contemporain au département des Manuscrits de la BnF

Portrait de Mireille Calle-Gruber par Jérôme Panconi, avec son aimable autorisation

Mireille Calle-Gruber
Écrivain, professeur de littérature et esthétique à La Sorbonne Nouvelle

L’archive du mois – Conférence de clôture de Michel Butor (Entretien avec Mireille Calle-Gruber)

Conférence donnée à l’occasion de la troisème journée du Rendez-vous des lettres – Les métamorphoses du livre et de la lecture à l’heure du numérique le 27 novembre 2013 au Conservatoire national des arts et métiers

En savoir plus

Les vacances du numérique – Conférence de clôture de Michel Butor (Entretien avec Mireille Calle-Gruber)