Tombeau d’Akhnaton – Roman de Mireille Calle-Gruber

Tombeau d’Akhnaton est paru en 2006 et est réédité par HDiffusion

Tombeau d’Akhnaton entrelace en douze scansions, telles les douze portes de la nuit dans le Livre des Morts de l’ancienne Egypte, un récit doublement archéologique : celui d’Akhnaton avec son épouse Nefertiti, le Pharaon hérétique et visionnaire, architecte de la Cité Solaire; et celui d’une généalogie de femmes de la vie ordinaire, en France, dans les événements du XXème siècle. Le roman construit un tombeau au Pharaon sans tombeau et aux mères-aïeules oubliées dans les albums de famille.     

En préface : la lettre d’Assia Djebar qui projetait de tourner un film avec Tombeau d’Akhnaton. Et l’introduction de Mireille Calle-Gruber dédiée aux figures que réunit la même générosité : Akhnaton, Nefertiti, Maria et Aurélie, Shadi, Assia – une surabondance dans le cœur.

Outre la Biographie de Claude Simon, Une vie à écrire (Seuil, 2011) et des livres d’artiste réalisés avec Colette Deblé, Roger Cosme Estève , Georges Ayats, Mireille Calle-Gruber a publié des romans, Arabesque (Actes Sud, 1985), La Division de l’intérieur (L’Hexagone,1996), Midis. Scènes aux bords de l’oubli (Trois, 2000), Tombeau d’Akhnaton (La Différence, 2006), Consolation (La Différence, 2010), et un récit-scénario co-écrit avec Michel Butor, Le Chevalier morose (Hermann, 2017).

  Tête d’Akhnaton, calcaire, Ägyptisches Museum Berlin, Fouilles de Tell el Amarna par Ludwig Borchardt.  
         “Merveille. Wunder. C’est le mot qui vient à Rilke lorsqu’il découvre, lors d’un voyage à Berlin le 28 juillet 1913, ce visage sculpté du Pharaon Akhenaton. Il consacre à ce portrait un très beau poème, le décrivant tel un paysage…..” la suite à lire dans l’Introduction de Mireille Calle-Gruber.

le Chevalier Morose – Michel Butor et Mireille Calle-Gruber

140 x 210 mm, 158 pages
12 illustrations
Parution : 8 Novembre 2017

Il pleut sur Venise. Sandra aperçoit Giacomo qui traverse le Campo de Santa Maria Formosa. Il ne l’a pas vue. Elle le suit à son insu. La silhouette du jeune homme a des similitudes avec les jeunes chorèges de Carpaccio. La nuit descend sur une ville féérique. Jeux d’ombres, demi-teintes, mystère des lieux et des personnes. Tout devient personnage.

Récit-scénario, Le Chevalier morose fait appel aux puissances du cinéma qui est l’art de faire venir les fantômes. Fantômes d’une époque où la Cité la plus orientale d’Occident rêve l’harmonie impossible et se leurre de Beauté.

> Commander le livre