[L’Archive du mois] : Visite de Claude Simon au Musée Henry Moore de Toronto

Décembre 1993

De gauche à droite : Le Directeur du Musée, Claude Simon, Réa Simon et Mireille Calle-Gruber

De gauche à droite : Claude Simon, Mireille Calle-Gruber et Réa Simon

De gauche à droite : Réa Simon, le Directeur du Musée, Mireille Calle-Gruber et Claude Simon

De gauche à droite : Réa Simon, Mireille Calle-Gruber, Claude Simon et le Directeur du Musée

De gauche à droite : Réa Simon, Mireille Calle-Gruber et Claude Simon

© Eberhard Gruber

[PHOTOS] Colloque : Gayatri Chakravorty Spivak dans le siècle. Politiques d’écriture et lecture pour refonder l’imagination critique.

Le mercredi 20 Juin 2018
Reid Hall – Columbia University, Paris

Voir le programme

De gauche à droite : Etienne Balibar, Mireille Calle-Gruber et Gayatri Spivak

Sébastien Velut, Vice-Président des Relations Internationales – La Sorbonne Nouvelle

Philippe Darros, Directeur l’Ecole Doctorale ED120 – Sorbonne Nouvelle

Mireille Calle-Gruber, Co-Directrice du Colloque, Professeur de Littérature et Esthétique – Sorbonne Nouvelle

Au premier plan : Sarah-Anaïs Crevier Goulet, Co-Directrice du Colloque, Sorbonne Nouvelle

Etienne Balibar, Professeur de Philosophie

Etienne Balibar, Professeur de Philosophie

Etienne Balibar, Professeur de Philosophie

Gayatri Spivak et Etienne Balibar

Gayatri Spivak et Etienne Balibar

Gayatri Spivak et Etienne Balibar

Gayatri Spivak et Etienne Balibar

Gayatri Spivak

Gayatri Spivak et Etienne Balibar

Gayatri Spivak et Etienne Balibar

Sarah-Anaïs Crevier Goulet (écharpe jaune) et Lucas Faugère (chemise blanche)

Gayatri Spivak et Etienne Balibar

Gayatri Spivak et Etienne Balibar

Etienne Balibar, Gayatri Spivak et Mireille Calle-Gruber

Etienne Balibar, Gayatri Spivak et Mireille Calle-Gruber

Etienne Balibar, Gayatri Spivak et Mireille Calle-Gruber

de gauche à droite : Christine Lorre, Professeur de Littérature Anglaise – Sorbonne Nouvelle / Mireille Calle-Gruber, Professeur de Littérature et Esthétique – Sorbonne Nouvelle / Claudine Le Blanc, Professeur de Littérature Comparée – Sorbonne Nouvelle

de gauche à droite : Christine Lorre, Professeur de Littérature Anglaise – Sorbonne Nouvelle / Mireille Calle-Gruber, Professeur de Littérature et Esthétique – Sorbonne Nouvelle / Claudine Le Blanc, Professeur de Littérature Comparée – Sorbonne Nouvelle

© Joëlle Theubet, Columbia University – Paris

[PHOTOS] Colloque : Gayatri Chakravorty Spivak dans le siècle. Politiques d’écriture et lecture pour refonder l’imagination critique.

20, 21 et 22 Juin 2018

Voir le programme

© Florelle Isal

Michel Butor – Au temps du noir et blanc

Avec l’autorisation des Editions Delpire

Introduction de Mireille Calle-Gruber.

 « C’est en 1951, au retour de mon premier séjour en Egypte, premier long séjour à l’étranger, que j’ai commencé à prendre des photographies. J’avais été émerveillé par la lumière, les paysages, les monuments, les gens… »

Michel Butor, auteur d’une œuvre littéraire considérable, a eu, de 1950 à 1960, une intense activité de photographe, demeurée  inconnue car non publiée pour la plupart. Ce livre, c’est donc le livre qui manquait, celui de ses images qui, au temps du noir et blanc, tamisent la matière et la lumière.

Prises en France, Italie, Grèce, Turquie, Espagne et aux États-Unis, ces photographies s’attardent aussi bien aux monuments qu’aux détails de l’existence ordinaire, fixent l’éphémère, font le portrait des passages,  déposent le temps au secret des lieux. Ces espaces de poésie où il invente les images comme il manie les mots, Butor les appelle « Génie du lieu ».

Introduit par un texte de Mireille Calle-Gruber – écrivain, Professeur à la Sorbonne-Nouvelle et amie de Michel Butor, dont elle a édité les Œuvres Complètes –, Au Temps du noir et blanc met en regard photographies et écrits. L’ouvrage invite ainsi à retraverser l’œuvre protéiforme par l’œil-Butor, puis, à la fin, par les réflexions et notes sur la photographie de celui qui, sa vie durant, n’aura cessé d’écrire avec  un « viseur dans la tête ».

Source : http://www.delpire-editeur.fr/

Collection : Des images et des mots
date de parution : 07/09/2017
16,5 x 20 cm, Broché avec rabats, 312 pages

Colloque de Cerisy – Peter Handke – Analyse du temps

Du 21 au 28 août 2017

© Photo de Peter Handke par Donna Wenders

Le colloque Peter Handke. Analyse du temps (21-28 aout), qui s’inscrivait dans le cadre des rencontres « Europe en mouvement. Berlin Cerisy » lancées depuis quelques années, a réuni une soixantaine de personnes, chercheurs, lecteurs, éditeurs, conservateurs et traducteurs de l’œuvre, venus surtout de France, d’Allemagne et d’Autriche, mais aussi de Belgique, Luxembourg, Suisse, Norvège et du Canada. Le suspense fut grand : après une belle série de conférences universitaires, la présentation des carnets de l’écrivain, la projection de ses films, dont La Femme gauchère au Long-Court de Coutances, et d’un portrait cinématographique signé Corinna Belz, Peter Handke arriva au Château de Cerisy pour les trois derniers jours du colloque. Ce furent alors un festival de lectures, prose et théâtre, par ses amis comédiens Bruno Ganz, Sophie Semin, André Marcon, et de riches entretiens, chaleureux et émouvants, aux côtés de Pierre Deshusses le traducteur de son livre récemment paru Essai sur le fou de champignons, et d’Alain Françon metteur en scène de sa pièce Toujours la tempête à l’Odéon en 2015. Pour finir, c’est Peter Handke qui fit la meilleure « analyse du temps » : il offrit à Edith Heurgon l’affiche du colloque où son portrait d’écrivain, exposé aux climats de juin-juillet dans son jardin, s’était couvert des graffitis aléatoires du temps cosmique !

Mireille Calle-Gruber

De gauche à droite : André Marcon, Ingrid Gilcher-Holtey, Patricia Oster-Stierle, Edith Heurgon, Karlheinz Stierle, Sophie Semin, Peter Handke, Mireille Calle-Gruber, Raimund Fellinger, Bruno Ganz. – Parue dans la newsletter du Centre Culturel International de Cerisy en Août-Septembre 2017

© Photo de Peter Handke

Verso de la photo de l’affiche – Peter Handke

Extrait de Carnets de Croquis de Peter Handke

Extrait de Carnets de Croquis de Peter Handke

Michel Butor à la Maison de Balzac, Paris, 6 décembre 2014; Dialogue avec Mireille Calle-Gruber

Présentation par Véronique Prest

Photos : Maxime Godard

Performance de ténèbres par Pascal Quignard – Ballet de l’origine de la langue et de la littérature françaises – Reportage photographique

le 28 janvier 2016 à la Fonderia Aperta Teatro – Vérone

© Fonderia Aperta Teatro

Voir le programme du colloque

Butor chez Joe Bousquet, à Carcassonne – Reportage photographique

Le 6 février 2016

Voir le programme de l’exposition photographique Aterlier Butor

Claude Simon, Le cheval, postface par Mireille Calle-Gruber


Manuscrits
Présentation du livre
Article paru dans Libération
Article paru dans la revue Diacritik
Article paru dans En attendant Nadeau
Article paru dans L’Obs
Article paru dans La semaine du Roussillon
France Culture – Le temps des libraires
Acheter le livre

Jacques Derrida, Hans-Georg Gadamer, Philippe Lacoue-Labarthe – La Conférence de Heidelberg (1988), Heidegger Portée philosophique et politique de sa pensée, présentés par Mireille Calle-Gruber, présidence : Reiner Wiehl

Photographies de Milan Chlumsky et de Mathias Ernert

Ouvrage

Mireille Calle-Gruber avec Michel Butor. Photographie Adèle Godefroy

Mireille Calle-Gruber avec Michel Butor. Photographie Adèle Godefroy

Pascal Quignard, Mireille Calle-Gruber, Eberhard Gruber. Photographie Adèle Godefroy

Pascal Quignard, Mireille Calle-Gruber, Eberhard Gruber. Photographie Adèle Godefroy

Photographie Adèle Godefroy

Photographie Adèle Godefroy

Mireille Calle-Gruber. Photographie Adèle Godefroy

Mireille Calle-Gruber. Photographie Adèle Godefroy

Michel Butor – Portraits et Cartes découpées

Images d’Assia Djebar 1936-2015

La suite des chats et des ânes de Pascal Quignard – Rencontre au Comptoir des Presses

Rencontre au Comptoir des Presses de la Sorbonne Nouvelle, le 4 février 2014 à 19h, avec Pascal Quignard et Mireille Calle-Gruber, autour de La Suite des chats et des ânes.

photographie : Adèle Godefroy

Photographie : Adèle Godefroy

photographie : Adèle Godefroy

Photographie : Adèle Godefroy

 

photographie : Adèle Godefroy

Photographie : Adèle Godefroy

 

Photographies : Adèle Godefroy

Photographie : Adèle Godefroy 

Ouvrage
Affiche de l’évènement