Fragments d’une écriture Exposition des archives de Pascal Quignard à la Bibliothèque Nationale de France

L’Exposition des archives de Pascal Quignard à la Bibliothèque Nationale de France, Fragments d’une écriture, a fait l’objet d’un Reportage réalisé par Anaïs Frantz pour la revue en ligne Littératures modes d’emploi de l’université de Louvain-la-Neuve dirigée par David Martens. 

Pascal Quignard. Fragments d’une écriture

La Galerie des donateurs de la Bibliothèque nationale de France François-Mitterrand a pour fonction d’offrir aux visiteurs un accès à l’actualité des acquisitions qui enrichissent le fonds patrimonial. À l’automne 2020, elle expose certaines pièces du fonds Pascal Quignard récemment acquis par l’institution. Et c’est à partir de la notion de « don » et du geste corollaire de l’« abandon » que les textes du livre qui accompagne l’exposition ont été écrits. Ce don, cet abandon de ses archives au patrimoine documentaire, leur mise à la disposition des lecteurs et des chercheurs, Pascal Quignard les accomplit de son vivant, livrant un état vif de l’œuvre. Le fonds n’est pas clos en effet et le souci de sa constitution aura modifié le rapport que l’écrivain entretient avec ses brouillons.

Lire aussi

Pascal Quignard. Fragments d’une écriture. Entretien avec Olivier Wagner & Mireille Calle-Gruber

Exposer le fonds Pascal Quignard exigeait une scénographie à la mesure du soin que l’écrivain apporte à la composition de ses livres et de la réflexion profonde qu’il y poursuit sur la littérature et l’art, le texte et l’image, le fragment et le rêve. Olivier Wagner, commissaire de l’exposition présentée à la BnF, responsable du fonds Pascal Quignard, et Mireille Calle-Gruber qui a dirigé le livre qui accompagne l’exposition répondent aux questions d’Anaïs Frantz. Entretien réalisé à Paris à l’automne 2020.


OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
ARCS (2 novembre 2020). Fragments d’une écriture Exposition des archives de Pascal Quignard à la Bibliothèque Nationale de France. ARCS. Consulté le 16 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/cwc6