Assia Djebar, littérature et transmission

Assia Djebar, écrivain algérienne de langue française, membre de l’Académie française, porte-voix d’une mémoire culturelle fabulée de mères en filles, se désigne elle-même comme « diseuse », « scripteuse », « passeuse ».

La tradition littéraire est le corps vivant de cette promesse de transmission que les violences de l’histoire d’Algérie rendent urgente et où se disent ensemble la césure des guerres coloniales, l’exil linguistique, la dépouille autobiographique ; mais aussi le partage, la sororité et le douloureux héritage de la déshérence des femmes en Islam.

Dans le présent ouvrage, des universitaires et des écrivains explorent, en sa compagnie, l’ouvre d’Assia Djebar.

On y trouvera aussi de nombreux inédits dont l’intégrale du Discours d’entrée à l’Académie Française.

Liminaire de l’ouvrage

Table des matières